dimanche 15 novembre 2015

I was born to be real, not to be perfect.

Sur les réseaux, instagram en particulier, c'est souvent la course à la perfection.

D'un côté, je ne vais pas vous mentir, bien sûr que je trouve cela agréable à l'oeil : une parfaite tenue de sport, de parfaites chaussures, un parfait dessert bien dressé, de parfaits plats "healthy", des comptes "parfaits" que ce soit niveau "fit lifestyle" ou "beauté", des comptes parfaits où tout est toujours cohérent, assorti, où il n'y a jamais de sortie de route. 


Mais est-ce vraiment la réalité ? Non, et ça nous le savons bien pour la majorité. Mais je me rends compte qu'il y a aussi de plus en plus de jeunes, très jeunes gens sur la plateforme. Quand nous voyons déjà les ravages que les magazines ont pu faire à l'époque sur notre génération et les anciennes, je crains que certain(e)s s'imaginent que c'est ça la vie : être "healthy" à 100%, être un top chef à 100%, être beau à 100% sans le moindre défaut. Et puis il n'y a pas que les jeunes, il suffit d'un coup de mou... Vous savez, ces fameux coups de blues qu'on peut avoir de temps en temps à se demander pourquoi on est pas comme ci/comme ça. Un coup de blues de la sorte et toute cette "perfection" ça peut faire un vilain mélange.


Du coup, je me suis souvent fait la réflexion que chez moi (dans la vraie vie) c'est plutôt le foutoir. Un joyeux foutoir. Je suis ronde, mais je fais du sport. Pas régulièrement. Mais j'en fais. Je marche beaucoup, j'aime les promenades dans les bois. Mais je suis aussi fainéante parfois. Je mange sain la majorité du temps, je ne suis pas une grignoteuse ni une "grosse mangeuse". Mais ça m'arrive de vouloir me réconforter avec du sel, du sucre, du gras, et/ou de l'alcool, ou tout simplement de passer une bonne soirée entre amis avec de la "bonne bouffe" ! Je ne corresponds pas à l'image parfaite de la société, pourtant je trouve que c'est ça, finalement, "un esprit sain dans un corps sain" : un esprit et un corps qu'on ne prive de rien mais qu'on soigne, peu importe sa taille et sa circonférence. Donc faire attention à son alimentation sans virer dans l'extrême, bouger régulièrement sans devenir une pro du marathon, faire des écarts sans culpabiliser, être imparfait(e) sans culpabiliser. Une liberté de pensées, d'envies, une spontanéité et une joie de vivre... Je respecte les choix de vie de chacun, mais je peine à croire à des vies lisses, des peaux parfaites H24 7j/7.


Alors, ne vous méprenez pas. Vous n'êtes pas seul(e)s à lutter contre ces boutons et ces rougeurs enquiquinantes chaque jour ou presque, vous n'êtes pas seul(e) à vous demander si vous avez bien fait de boire ce lait chocolaté au petit déjeuner plutôt qu'un smoothie au kale, vous n'êtes pas seul(e)s à chercher une motivation - qui ne vient finalement pas - pour sortir courir et afficher vous aussi votre score "Nike" sur insta. Vous n'êtes pas seul(e)s à rêvasser (et jalouser un peu aussi) ces photos répétitives de jambes parfaites sur un lit parfait avec une tasse de café noir et un fruit parfaitement placés près de celles-ci pendant que vous êtes au boulot. Vous n'êtes pas seul(e)s à lever les yeux au ciel face à ces éternelles photos super lumineuses sur fond blanc (ou presque) de fringues qui ont l'air si chic mais qui, vous le pensez, tomberaient comme un plaid sauvagement jeté sur vos épaules. Vous n'êtes pas seul(e)s non plus à rechercher un peu d'imperfection sur la toile, à chercher ce côté humain et imparfait qu'on retrouvait au début de la blogo et des réseaux (coucou les photos avec des filtres super intenses, mal cadrées, et des textes sans queue ni tête) : parce que bien que la "beauté" puisse nourrir nos yeux et nous faire rêver, l'imperfection fait aussi partie de la vie et ne devrait pas être "honteuse". C'est elle qui nous fait d'ailleurs souvent retenir des anecdotes, nous fait sourire, nous fait nous sentir proches (ahhh toi aussi ça t'es arrivé ? Ahhh toi aussi tu galères avec ça ?).

Bref, soyons réels, soyons imparfaits !

18 commentaires:

  1. Très bel article ! Je suis comme toi j'aime rêvasser sur de belles photos instagram mais je ne compare pas ces images parfaites à ma vie qui apparaît comme chaotique à côté. On ne peux pas être parfaite ! Par contre je pense que c'est un réel danger pour les jeunes générations...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton message :-)
      Tu résumes parfaitement ma pensée. C'est vrai que c'est agréable de rêvasser mais ce n'est pas réel... J'espère vraiment que les jeunes personnes ne vont pas se laisser détruire leur image d'elles-mêmes à cause de toute cette "perfection" :-/

      Supprimer
  2. Je suis d'accord avec toi, c'est un sujet dont on entend de plus en plus parler... C'est important d'insister sur le fait que c'est du "montage" mais comme tu dis, ça reste agréable à l'oeil :) j'adore Instagram, c'est clairement mon réseau social préféré et je ne pourrais pas m'en passer ! Et si c'était de voir des photos toutes moches, je ne crois pas que j'y prendrais autant de plaisir ! Ces photos m'inspirent, me font sourire, me touchent parfois. Et j'adore autant voir des photos de la "vraie" vie que des photos retouchées et avec une mises en scène. Mais par contre, je pense que, comme Facebook, ce réseau ne devrait être accessible qu'à partir d'un certain âge.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr, chaque montage est agréable à l'oeil (vidéos, films, clips, photos,...) et comme toi insta est mon réseau préféré :-) Tu m'as bien fait rire avec les photos toutes moches hahahaha mais tu as tellement raison ! Si elles étaient toutes moches je ne flânerais pas non plus dessus xD

      Totalement d'accord avec toi pour l'accessibilité à partir d'un certain âge :-)

      Supprimer
  3. Bel article qui montre bien les incohérences des réseaux sociaux. C'est un reflet biaisé de la réalité...
    Ce qu'il fait peur, c'est que beaucoup de jeunes s'imaginent que pour réussir sa vie, il faut être beau et parfait...

    Caresses aux loutres, bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça qui m'inquiète : une image "parfaite" à atteindre, mais à quel prix pour ceux qui ne réalisent pas que c'est de la mise en scène ? :-/

      Bon dimanche à toi aussi et une lèche des loutres ! :-)

      Supprimer
  4. Complètement d'accord :-) j'assume complètement mon côté imparfait et je pense qu'en plus ça donne du charme ;-)
    je n'en connais pas une seule, de ces filles 100% parfaites. et pourquoi, parce que c'est un leurre, et qu'une photo blog ou instagram, c'est de la composition :-) et même si moi aussi je trouve ça joli, que ça donne des idées, je ne suis pas dupe du tout! mais j'ai 40 ans et je relativise...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, le charme vient de l'imperfection :-D

      Je partage totalement ton point de vue en tout cas. Merci pour ton message par ici :-)

      Supprimer
  5. C'est vrai qu'il faut avoir conscience que les réseaux sociaux ne reflètent en aucun cas la réalité et que certains comptes présentent une perfection faussée!
    Ca fait du bien de voir des comptes vivants, avec le brin de poésie de ces réseaux!!
    D'ailleurs, je me suis créé un compte insta la semaine dernière et je te suis avec plaisir!! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hoo merci c'est vraiment gentil !! :-)
      Tu as raison c'est ce petit côté poétique qui fait du bien sur ce réseau :-)

      Supprimer
  6. Ouah genial je suis pas la seule !! Bravo pour ton article j ai adooore

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton message, je suis ravie que ça t'ait plu :-))

      Supprimer
  7. J'aime vraiment tes article qui me font sentire bien merci beaucoup !!. Je souffre énormément de mon acnée, que j'ai appris avec les années à magnifiquement bien camouflé ( à 24 ans vaut mieu) et de lire ce billet sur "l'imparfait" mais du baume au coeur ;) .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton message Sonia, c'est pour cela que je parle librement, qu'on soit tout simplement vrais et qu'on se sente bien dans sa peau :-)

      Moi aussi j'ai des problèmes de peau, j'ai une peau mixte qui fait très vite des pétouilles au niveau du menton, ça me rend dingue. Moi aussi je me maquille bien et j'ai parfois quelques semaines de répit mais ça revient toujours. Courage à toi ! En tout cas tu es très jolie :-)

      Supprimer
  8. Je suis également une victime d'Instagram. J'en ai d'ailleurs fait un article il y a quelques temps.

    Au départ, je rêvais via Insta et petit à petit, j'ai commencé à complexer. Mes photos n'étaient pas assez jolies. Ca, c'était le début. Et puis après c'était mon appart qui ne me convenanit pas, ma déco, mes fringues, mon corps et ainsi de suite. Au point que je me mette à dépenser beaucoup d'argent pour améliorer ça, sans jamais me sentir satisfaite.

    Depuis j'essaie de prendre du recul. De relativiser devant une image trop parfaite. Et surtout j'ai fait un tri dans les comptes que je suis.

    En tout cas, merci pour cet article très bien écrit qui reflète parfaitement ma pensée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ohlala ça a été loin ! Comme quoi cela peut vraiment avoir une incidence énorme sur la vie de chacun ! Ö

      Tu fais bien de faire le tri et de prendre du recul :-)

      N'oublions pas que comme les magazines, les images en ligne sont faites pour rêver :-D

      Supprimer
  9. Oh mais ton article est parfait et j'adore la réflexion que tu fais. Moi j'en ai marre de ma peau, de mon corps... Mais il faut que j'arrête dans cette folie et arrêter de me comparer aux autres :)
    En tout cas, j'aime toujours autant te lire ma belle ! Merci à toi ❤

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (J'ai dû copier/coller ton commentaire, j'ai cliqué sur supprimer au lieu de publier #leboulet xD)

      Je te comprends, j'ai le même problème : j'en ai marre de ma peau x)
      Ne nous laissons pas aller :-D
      Merci beaucoup pour ton petit mot <3

      Supprimer