samedi 15 novembre 2014

Les mots magiques, mes vieux amis, se perdent.

C'est le triste constat que je fais ces dernières années.

Je ne parle pas du cocon familial, ni des amis et connaissances dont on peut s'entourer. Non, je parle des endroits de tous les jours, où l'on croise de parfaits inconnus. Quand j'étais petite, mes parents et ma mamy (qui s'occupait aussi beaucoup de moi) m'ont toujours appris à dire "les mots magiques" : bonjour Madame/Monsieur, merci, s'il vous plaît, au revoir Madame/Monsieur. J'ai toujours été une petite fille souriante, joyeuse : je distribuais les sourires lors des promenades de l'après-midi quand mamy venait me chercher à l'école et que nous partions pour son tea-room préféré pour retrouver ses copines. Quand j'étais petite, les adultes me souriaient en retour : forcément, un petit machin haut comme trois pommes qui t'affiche un grand sourire et te dit bonjour; ça a certainement sorti quelques minutes certaines personnes de leurs tracas de l'époque. D'ailleurs, au tea-room en question, je faisais le tour de toutes les tables pour dire "Bonjour Madame/Monsieur, ça va bien ?". Va savoir où j'ai été chercher cette idée, mais c'était tellement mignon que mamy et ses copines me laissaient faire, hilares. Les gens étaient tellement étonnés, touchés et amusés, qu'ils me souriaient en retour, discutaient un peu aussi, et m'offraient le petit chocolat qui accompagnait leur café/thé en me souhaitant une belle journée. On peut rapidement faire le calcul de kilos de chocolats que j'ai transformé en "kilos de moi", mais ça c'est une autre histoire .


Mais maintenant, j'ai grandi. Je ne fais plus le tour des tables pour dire bonjour là où je vais, inutile de dire quelle image cela pourrait me donner haha. Mais par contre, lorsque je me rends quelque part, je continue de dire "les mots magiques" et sourire. Et les réactions sont bien différentes : dans la majorité des cas, les réponses sont expéditives, comme si les gens avaient oublié qu'avant, c'était chose courante. Quand je donne un sourire, que j'arrive à capter un regard, les gens marquent une hésitation avant de sourire, tellement ce n'est plus habituel. Bien que j'aie un certain caractère, que je sois déterminée à arriver à mes fins et que je sais aussi jurer comme un charretier (en voiture par exemple), j'ai toujours été quelqu'un de "bon" dans le fond. J'ai toujours voulu partager cette gentillesse et en avoir en retour. Un peu comme un bisounours certainement, mais la vie est tellement plus agréable.

Depuis, mamy n'est plus là, et elle me manque. À mon entrée dans le monde adulte, je suis malheureusement tombée dans un milieu où tout était réinterprété : rien ne pouvait être foncièrement bon, tout devait être à la base une manipulation, un sous-entendu, une arrière-pensée. Si bien que j'en arrivais à me demander ce que j'avais bien pu dire ou faire de mal, et à me torturer l'esprit pour comprendre. Bienvenue dans le monde des adultes, et des femmes entre elles plus particulièrement. Et j'ai remarqué que cette tendance s'étend un peu partout : se méfier de l'autre, se demander ce qu'il a derrière la tête, ne pas savoir s'il est sincère... Et c'est si triste, tout était plus simple avant. Heureusement, je sais m'entourer de "gens magiques" et actuellement, ma vie est au top. Cela dit, j'ai toujours cette impression qu'on se sent tous obligés, en tant qu'adultes, de devoir porter le masque de "la personne forte que rien n'atteint", car aujourd'hui, si tu montres une once de sensibilité, tu es vite considéré comme faible. Moi qui suis hypersensible justement, je suis mal barre.

Parfois, l'innocence de mon enfance me manque et j'aimerais refaire un tour de table pour grignoter quelques chocolats en récoltant des "mots magiques".


16 commentaires:

  1. joli article :) Les gens ne disent même plus bonjour pour au moins la moitié d'entre eux :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Claire ☺
      Oui c'est dingue hein ! Je m'obstine à le faire, mais de lire autant de surprise sur leurs visages, parfois, ça me fatigue ☺

      Supprimer
  2. A qui le dis-tu... Mais je trouve que tu as bien raison, il faut continuer à sourire et distribuer les bonjour, merci et autres politesses de tous les jours. Moi je le fais aussi. Parfois on se heurte à un mur d'indifférence et j'ai pitié pour ces gens là, qui ne sourient plus, qui tirent la tronche et qui ne disent même pas bonjour. Mais parfois, c'est contagieux et on récolte des sourires en retour, et là c'est chouette. :)

    Bécots!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil que toi, quand je tombe sur quelqu'un qui reste impassible je suis triste pour lui, il perd toute humanité à mes yeux. Sinon c'est sûr que c'est une petite victoire quand quelqu'un passe de l'étonnement à un sourire !! ☺

      Supprimer
  3. Personnellement, j'ai vécu cela en arrivant à Bruxelles. Dans mon village du Sud de la Belgique, qu'importe qui tu croises dans la rue quand tu te promènes, tu dis bonjour (quoique ça se perd doucement aussi). A Bruxelles, la première fois que j'ai dit bonjour à un inconnu dans mon quartier, cette personne a dû croire que j'étais folle ou que j'allais lui demander/vendre un truc. Alors, j'ai arrêté direct.
    Je continue simplement à saluer les gens qui appartiennent à mon bloc d'immeuble. Certains, après une première surprise, me répondent maintenant avec le sourire ; d'autres sont totalement récalcitrants mais je m'obstine :p
    Par contre, j'ai remarqué que j'avais doucement perdu cette habitude... Quand je rentre chez mes parents et que je vais courir dans les bois, je suis souvent surprise quand je croise un inconnu qui me salue, pareil dans les magasins, je n'ai plus l'habitude de saluer les vendeurs en entrant.
    Les temps changent ma bonne dame ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, les temps changent ! ;-)
      Ahhh, Bruxelles... C'est là que j'ai vécu toute mon enfance en fait, pas en centre ville mais à Uccle (assez connu), c'était encore "sympa" comme petite ville.

      Mais continuons, accrochons-nous ! :p

      Supprimer
    2. Je suis dans la même situation que Maghily... Je viens du Sud du pays et je me suis installée à Bruxelles pour mes études.
      Quand je retourne chez mes parents, j'ai toujours une demi-seconde d'hésitation quand je croise quelqu'un, pour finalement me dire "ha oui, ici on dit bonjour". Qu'est-ce que c'est plaisant!
      Ici à Bruxelles, je me cantonne à dire bonjour lorsque je rentre dans un commerce, mais même là, ce n'est pas toujours gagné. C'est fou le nombre de commerçants qui ne prennent même plus la peine de saluer leurs clients.

      Bonne journée à toutes les deux ;-)

      Supprimer
  4. Je disais tous le temps bonjour quand j'étais gamine ^^ Je me pointais aussi devant la marchande de glace avec de grands yeux de chat poté ! Du coup elle craquait et m'en donnait une :D Je continue de sourire et de dire bonjour. Même quand j'habitais Paris où c'est limite une insulte haha M'en fiche. Ça me fait plaisir et si ça peut faire plaisir à quelqu'un d'autre je suis contente. On me qualifie de gentille et ça me va. Et même si pour certains c'est péjoratif tant pis !
    J'ai eu une période de doutes mais j'ai cessé d'essayer de deviner ce que les autres avaient derrière la tête. Ça ne sert à rien de se triturer l'esprit à s'en rendre malade. Je me suis faite avoir dans mes jeunes années et je me referai avoir certainement mais c'est beaucoup moins le cas. En fait je crois qu'avec le temps je décrypte mieux les choses et j'écarte les gens toxiques ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellent pour la glace LOL ! :-D

      Je pense totalement pareil ☺ je m'en fiche aussi d'être qualifiée de gentille, pour moi, c'est une qualité. Moi aussi je me suis fait avoir, et ça m'arrivera sans doute encore, mais j'ai dû apprendre à être sur mes gardes, ce que je trouve triste. Mais comme toi, j'ai réussi à m'entourer de gens positifs, des gens "magiques" et j'ai pris du recul sur les endroits/personnes toxiques ☺

      Supprimer
  5. Oh quel bel article ! Il me touche beaucoup parce que je le trouve très juste ! Je continue à être polie et à sourire... mais c'est rare qu'on me rende mon sourire, et de plus en plus, on ne répond pas à mes bonjours, comme si était poli devenait compliqué.... alors que ça me semble juste normal !
    De gros bisous <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense tout à fait comme toi ☺ ♥ plein de bisous et merci pour ton gentil petit message !

      Supprimer
  6. Haha si jamais on se croise, on aura l'air de deux idiotes qui se sourient mutuellement alors :D Moi aussi je souris et je dis ces mots. Et même quand je travaillais à la piscine comme étudiante, je forçais limite les gens à me répondre en insistant bien fort sur le "bonjoooour" qui leur était adressé. (J'adore torturer les gens avec des sourires mouhaha)

    Et même dans la rue des fois, je suis de bonne humeur alors je souris. J'ai lu quelque part, dans un livre je crois, un truc qui me correspond bien. C'était un dialogue entre deux personnes:
    - Pourquoi est-ce que tu souris comme ça?
    - Parce que je n'ai aucune raison de tirer la tronche.

    (en substance, c'est l'idée de que j'en ai retirée :p)

    Garde la pêche! Bisoous ♥ ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihi excellent, tu as bien raison !! Et le dialogue est tellement vrai, c'est réaliste ! ☺
      Gros bisous et toi aussi garde bien cette pêche !! ♥☺

      Supprimer
  7. Je me sens totalement comprise avec ton article! J'ai toujours dit que je ne suis pas faite pour cette époque, que j'aurais dû naitre avant! Avant il y avait la politesse, le romantisme, la séduction,...
    Dans les magasins les gens te balançent la porte dans la figure, personne te dit merci quand tu la tiens, quand tu dis bonjour les gens te regardent bizarrement genre "on se connait?" ou "qu'est-ce que tu me veux?", les gens ne sourient plus ou avec difficulté,...
    Mais j'ai aussi remarqué que certaines personnes peuvent agréablement nous surprendre lorsqu'on est gentils/polis avec. Une dame l'air grognon à qui je souri, son visage qui s'illumine,... J'adore ce genre de moment, ça me rend heureuse et me fait passer une bonne journée =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ohh, tu as parfaitement résumé ma pensée !! ☺♥

      Supprimer
  8. C'est vrai que c'est bien dommage, l’égoïsme a pris bien trop de places dans le monde actuellement les gens pensent que c'est une banalité, ça s'appelle juste de la politesse, du respect et ce qui m'énerve le plus justement, ce sont ses personnes qui se plaignent de n'obtenir aucun respect alors qu'elles ne respectent personne !

    RépondreSupprimer